Stib : Le tram 71 fait machine arrière

Par Pauline Deglume, publié le

71
Projet prioritaire à l’issue des élections, la tramification du bus 71 semble désormais fortement remise en questionDécidé sous l’ancienne législature, le projet de tramification de la ligne de bus 71 est cité dans l’accord de majorité 2014-2019 comme d’un des projets prioritaires en matière de mobilité. Selon cet accord, le gouvernement bruxellois (PS-FDF-CDH) mettra en œuvre la liaison entre Delta et la Porte de Namur tandis que la possibilité de connecter la Porte de Namur à la rue Royale via la petite ceinture et la place des Palais doit être étudiée…Censée offrir à terme une liaison directe entre le Nord et le Sud de Bruxelles et résoudre le problème de saturation de la ligne de bus la plus fréquentée de la capitale, la tramification semblait en bonne voie. Au départ, les premiers coups de pioche étaient annoncés dans le courant de l’année 2015 avec la pose des nouvelles voies entre la Porte de Namur et Flagey.Seulement voilà, ces travaux ne figurent plus parmi les grands chantiers régionaux de 2015. Et plusieurs autres faits laissent à penser que le projet n’est plus sur les rails.Tout d’abord, revenons sur les propos tenus par le ministre bruxellois de la Mobilité, Pascal Smet (SPA), lors de la réunion d’information au sujet de l’avenir de la ligne 71 du 4 mars. Venu pour écouter les riverains et les commerçants opposés au projet de tramification, Pascal Smet s’est dit ouvert à d’autres tracés que celui imaginé par le gouvernement précédent. Selon les vœux de la commune d’Ixelles, le futur tram pourrait passer avenue Franklin Roosevelt ou avenue de la Couronne.

Plus récemment, le député bruxellois Ridouane Chahid (PS) est allé plus loin en annonçant une possible machine arrière du gouvernement dans ce dossier. « Si les riverains disent massivement non au tram, il faudra choisir une alternative. J’ai entendu parler d’un trolley bus, d’une modification de la circulation qui permettrait au bus 71 d’être plus rapide sur le tronçon Porte de Namur-Flagey. Il faut réfléchir et mettre toutes les pistes sur la table. Et s’il faut abandonner le tram 71, abandonnons-le ! », a-t-il déclaré sur Télé Bruxelles vendredi dernier. Précisons que même s’il n’est plus conseiller mobilité et directeur de cabinet adjoint de Rudi Vervoort depuis son entrée au parlement bruxellois en mai 2014, Ridouane Chahid a toujours l’oreille du ministre-président.

Enfin, un autre projet régional pourrait servir de prétexte à l’abandon de la tramification du 71 : il s’agit de l’éventuelle déviation de la ligne 94 sur l’avenue Franklin Roosevelt. Dans une réponse écrite à la députée Céline Delforge (Écolo), le ministre Smet a souligné que ce projet permettrait de fluidifier le carrefour Buyl-Général Jacques, parcouru par un millier de trams par jour et par le bus 71.

Le tram 71, un projet sur le point d’être enterré ? La décision tombera d’ici la fin de l’année, a indiqué hier le porte-parole du ministre Smet. « Des changements peuvent encore être apportés quant au trajet mais une chose est sûre, c’est un tram qui assurera la liaison. »

Répondre à Céline Delforge, députée bruxelloise | Régionale Ecolo Bruxelles Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current day month ye@r *