Un temps de parcours réduit de 25 % grâce à des lignes de surface CHRONO

Une proposition qui s’inscrit dans une logique de réalisme budgétaire, d’efficacité économique, et de rapidité de mise en œuvre.

Les défis auxquels les Bruxelles sont confrontés en matière de mobilité – boom démographique, congestion automobile, qualité de l’air – exigent d’urgence une augmentation massive de l’offre de transports en commun et, simultanément, une réduction de la pression automobile globale.

Photo (c) Reporters/M.Gouverneur

Pouvoir se déplacer de manière efficiente, confortable, financièrement abordable et environnementalement soutenable est une condition de base du bien-être et de l’autonomie des citoyens, ainsi que du dynamisme économique et social d’un territoire. Le transfert modal de la voiture individuelle vers les transports publics et les modes actifs (marche, vélo) libère l’espace pour les déplacements automobiles réellement indispensables : livraisons, déplacements professionnels, véhicules d’intervention, etc. Il permet par ailleurs un réaménagement des voiries et espaces publics qui améliore directement le cadre de vie, la convivialité, la sécurité et donc l’attractivité de la ville.Le nouveau Contrat de Gestion de la STIB fixe comme objectif d’ici 2017 d’augmenter de 20 % le nombre de voyageurs transportés, et de faire passer de 46 à plus de 50 % la part modale des transports publics parmi les déplacements motorisés.

Pour ce faire, Ecolo propose la mise en place de lignes CHRONO : des lignes de surface à haut niveau de service pour relever le défi de la mobilité. Les lignes CHRONO, ce sont des transports publics qui ne s’arrêtent qu’aux endroits de montée et descente des passagers, jamais coincés dans les embouteillages.

Le succès remarquable des lignes 3, 4 et 7 démontre que, lorsque la rapidité, la régularité et le confort sont assurés, les voyageurs répondent présents. Il est donc essentiel de promouvoir le développement de lignes de transport public à haute qualité de service.

Ce développement de la STIB qui est, avec plus de 7.000 salariés dont une majorité de Bruxellois, le premier employeur de la Région, générerait par ailleurs un millier d’emplois nouveaux.

La réalité bruxelloise c’est aussi un cadre et des moyens budgétaires restreints, qui limitent la réalisation de grandes infrastructures. Nos propositions (REB, lignes CHRONO,…) s’inscrivent dans une logique de réalisme budgétaire, d’efficacité économique de l’investissement public, et de rapidité de mise en œuvre des solutions indispensables en matière de mobilité.

Pour Ecolo, la mobilité est en enjeu prioritaire pour la prochaine législature en région bruxelloise. Loin des idées coûteuses qui ne répondent pas à l’urgence de la situation, Ecolo propose une solution concrète qui peut rapidement être mise en place et améliorer très rapidement le confort des bruxellois et des navetteurs. En parfaite complémentarité avec le REB (Réseau Express bruxellois) les lignes CHRONO permettront une augmentation massive de l’offre et de la rapidité des transports en commun et, simultanément, une réduction de la pression automobile globale, et ce au bénéfice de toute la région.

Arnaud Pinxteren et Céline Delforge

Voir aussi :

- Lignes CHRONO à Bruxelles – Dossier complet

- Lignes CHRONO à Bruxelles – Cartographie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current day month ye@r *