Place Flagey : le non respect des règles dicte l’aménagement

Triste épilogue et mauvais présage pour la place Flagey. Je suis revenue à la charge ce mercredi en commission sur le dossier des modifications de revêtement constatées place Flagey.

Panorama_place_FlageyEn octobre 2013, j’ai interpellé la ministre sur le fait qu’un morceau de trottoir, pavé en pierre bleue lors du réaménagement de la place, venait d’être asphalté. Cette « réparation » faisait suite aux dégradations causées par les camions qui stationnaient sur cette zone de livraison, le choix de la pierre bleue « ne semblant pas adapté à cet endroit », expliquait alors la ministre. Plus ou moins rassurante, la ministre avait néanmoins précisé qu’il s’agissait d’une phase temporaire, et que l’administration régionale cherchait des solutions alternatives… Six mois plus tard, non seulement l’asphalte est toujours là, mais, en plus, des barrières balisent désormais la zone de livraison, ce qui modifie l’esthétique de la place, et nous éloigne du projet initial (qui fêtera cet été ses 6 ans, seulement). Effet collatéral : cette nouvelle zone qui semble clairement dédiée au charroi est maintenant squatté par les automobilistes qui s’y garent en épis.

Se pose aussi la question du reste de la place, aujourd’hui toujours en pierres bleues, mais qui accueille les camions du marché ou encore du cirque lorsqu’ il s’y installe. Doit-on s’attendre à la même évolution et au même dénouement ?

Inquiétante et surprenante réponse de la ministre en tout cas : les pratiques illicites ont conduit l’administration à revoir sa copie et à remplacer la pierre bleue par de l’asphalte, et à poser des barrières afin de pérenniser les pratiques de stationnement ! On apprend donc de la bouche de Madame Grouwels que le mésusage de la place à pour effet que l’on s’y conforme, plutôt que de verbaliser et placer des barrières pour protéger les pierres bleues du parking abusif, illicite.

Lire :
- le compte rendu de ma question orale d’octobre 2013
- le compte rendu provisoire de mon interpellation d’avril 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current day month ye@r *