Currently browsing category

Le fléau publicitaire

Le panneau publicitaire is watching you

Des panneaux publicitaires qui détectent et analysent vos réactions lorsque vous les croisez ? Des panneaux qui enregistrent des informations vous concernant et vous envoyant un message publicitaire ciblé par SMS ? Ce n’est pas de la (mauvaise) science-fiction puisque le Métro parisien est un train d’installer ce type de panneaux publicitaires qui donnent froid dans le dos. La STIB envisage-t-elle de s’équiper de telles monstruosités ? Quelles sont les limites fixées, si elles existent, face à cette évolution technologique mise au service du cancer publicitaire ? Une question à Pascal Smet en commission infrastructure du 1er avril 2009

Libérer l’espace public du sexisme publicitaire

Le 09 novembre 2007, la séance plénière du Parlement bruxellois était consacrée aux questions du genre à l’occasion de la journée internationale des femmes. Parmi les outils pouvant contribuer à lutter contre les stéréotypes sexistes il en est un qui n’est que trop rarement évoqué alors qu’il devrait figurer en bonne place ; l’opposition au fléau publicitaire qui véhicule une image dégradante des femmes. Mon intervention au cours des débats…

La réglementation de la pub à la STIB en débat

La multiplication d’exemples de dérives publicitaires à la STIB appelle la nécessité d’une réglementation stricte. Malheureusement, le ministre Smet semble estimer qu’une telle démarche relèverait d’une sorte de gauche ringarde. Une interpellation et un débat en séance plénière du Parlement bruxellois du 21 mars 2008.

Les actes du colloque « Publicité et espace public »

La publicité est présente partout, y compris dans l’espace public. Qu’il s’agisse de la voirie, des chaînes publiques de radio et de télévision, des écoles et universités ou des hôpitaux, les messages commerciaux sont de plus en plus présents. Parfois sauvage, parfois déguisée, cette publicité alimente parfois les caisses des pouvoirs publics. Or, en tant que promotrice de (sur-)consommation – y compris de produits dont les pouvoirs publics tentent pourtant de freiner l’usage – la publicité a un coût collectif. Doit-on interdire cette marchandisation de l’espace public ? Ou la réguler et si oui, comment ? Présente depuis plusieurs années du côté des associations, la question de l’envahissement de l’espace public par la publicité est rarement abordée de front par le politique. Le 27 janvier 2007, à l’initiative du groupe Ecolo au Parlement bruxellois et en collaboration avec étopia, un colloque sur le thème de la publicité dans l’espace public était organisé. Vous trouverez ici l’intégralité des actes de ce dernier.

Réglementer la pub à la STIB, c’est de la gauche ringarde?

Brussel Deze Week consacre un article au débat qui s’est tenu ce vendredi 21 mars au Parlement bruxellois concernant l’envahissement publicitaire à la STIB. Débat au cours duquel Pascal Smet a assimilé la nécessité d’une réglementation renforcée de la publicité à la « vieille gauche » opposée à celle, « moderne », que lui et son parti incarneraient… Ci-après l’article en néerlandais, une traduction en français sera bientôt mise en ligne.

Bannir les cendriers publicitaires

La publicité profite de la moindre occasion pour se faufiler partout. Avec l’interdiction de fumer dans l’horeca, elle s’affiche désormais sur des cendriers en pied placés devant les établissements, échappant ainsi à toute autorisation et taxation. Or, l’Agence Bruxelles-Propreté prévoit de fournir des tels cendriers aux commerçants… Une question orale à Emir Kir, en commission de l’environnement du mardi 18 mars 2008

Communiqué: Réglementer la pub à la STIB

L’espace publicitaire connaît une expansion importante dans les trams, bus et stations de métro de la STIB. En l’absence d’une réglementation contraignante, la société de transports en commun ne fait preuve d’aucune retenue quant à l’ampleur des espaces dévolus à la publicité commerciale ni à leur contenu.

Station de métro Porte de Namur ou "station ING"?

Un pas supplémentaire a été franchi dans l’envahissement publicitaire des transports en commun bruxellois. Cette fois, toute une station de métro est dédiée à une action vantant les assurances auto d’ING.